samedi 30 mai 2009

La Thiérache, au départ de Maroilles

Un temps magnifique pour une randonnée de 80 kilomètres qui nous fait cheminer en Thiérache dans des paysages superbes, vallons, verdures et bocages entourent les moulins à eau de l'Helpe et les kiosques des beaux villages de l'Avesnois. Délice, délice, des paysages magnifiques, la verdure, les odeurs de chlorophylle, le chant des oiseaux ! …

Maroilles, le site du moulin au pied duquel l'Helpe s'étale, avec le bâtiment du XVIIe siècle qui servait à accueillir les hôtes de marque de l'abbaye est fort apprécié des peintres et des promeneurs. Ce moulin banal est aussi ancien que le monastère. Sur le linteau d'une porte, on lit la devise de l'abbé Frédéric d'Yves (1564-1599) : "Adb erere a Deo bonum", qui signifie : "Il est bon de s'attacher à Dieu". Le kiosque de Cartignies, en forme de chapeau chinois, rappelle ceux d'Avesnes-sur-Helpe et de Dourlers. Comme la plupart des édifices semblables de l'Avesnois, c'est un kiosque à danser destiné à placer les quelques musiciens du bal de la ducasse en position surélevée.

Floursies, La Fontaine Saint-Eloi, bassin de captage d'un aqueduc gallo-romain, a un débit d'environ 100 m3 par heure. Actuellement, le bassin est complété par un lavoir et un abreuvoir. La statue de Saint Eloi porte en lettres gothiques la date de 640, qui correspond à la date d'accession de Saint Eloi à l'épiscopat. Cette statue, d'un style assez rustique date du milieu du XVIe siècle.

Ciquez sur ce lien pour mes photos et le diaporama de cette belle randonnée.

Dès que possible, les moulins de Maroilles, le Grand-Fayt, Cartignies, Felleries et Sars-Poteries rejoindront mon blog destiné aux moulins à eau

Aucun commentaire:

Publier un commentaire