dimanche 21 juin 2020

Cabane des Espagnols, Crévoux

Ici, dans la descente après Saint-Sauveur
 Ce dimanche, le temps est magnifique, l'idéal pour une belle randonnée vélo vers la cabane des Espagnols (1869 m), c'est-à dire au Pont du Réal, début de la route empierrée du col du Parpaillon au-dessus du village de Crévoux.
 Depuis le plan d'eau d'Embrun, vers Saint-André d'Embrun et ses hameaux, ensuite, le vallon du Crévoux et les hameaux de Praveyral, la Chalp de Crévoux où je prends une agréable pause repas avec Charlotte à la Petite Fringale chez mon ami Philippe et sa sympathique équipe si accueillante.
 Ensuite, ce sont les derniers lacets après le Pont du Plan pour rejoindre la Cabane des Espagnols.
 Pour la descente, j 'emprunte le chemin empierré qui rejoint Crévoux Chef-lieu. Dans la descente, je remonte à gauche par le hameau du Coin pour remonter en direction de Saint-Sauveur avant d'entamer la descente vers la route des Orres, Baratier et retour au Plan d'eau d'Embrun.
47 kilomètres et 1285 mètres de dénivelé positif)

mardi 9 juin 2020

Les gorges de la Nesque (Haute-Provence)

 Après ma randonnée de Sault à Méthamis :
Je m'engage pour une superbe randonnée dans les gorges de la Nesque, un canyon grandiose s’offre à mes yeux. Cette ancienne route de diligences, à flanc de rochers, comporte des aplombs vertigineux, à couper le souffle. Dans les gorges les tunnels sont de véritables arches de pierre. L’on devine, sous la végétation parfois luxuriante, le lit souvent asséché de la Nesque.
 A Monieux, joli village à flanc de rocher, de belles maisons très anciennes encerclent l'église sous la tour de guet (XIIès.)
 Au retour, passage au belvédère Saint-Hubert et son panorama vers le Mont Ventoux. Après le gîte Saint-Hubert, Le collet de Morel (760 m) et le col Faraud (678 m) avant de quitter la route pour atteindre le col de Pie Blanc (749 m) et le col de la Ligne (765 m), cols qui m'amèneront à 181 cols franchis au moins une fois dans le cadre du Club des Cent Cols.
 Puis, par la belle combe de Dembarde, je rejoins Méthamis, mon point de départ.
(63 kilomètres et 892 mètres de dénivelé)

lundi 8 juin 2020

Au pied du Mont Ventoux, de Sault à Méthamis

Au fond, le Mont Ventoux
 Escapade dans la Haute-Provence (Vaucluse), objectif les Gorges de la Nesque; ce premier jour, je rejoins Méthamis à l'est de Carpentras) en partant de Sault au pied du Mont Ventoux, que j'ai déjà gravi avec Charlotte il y a 4 ans le 30 septembre 2016. [Voir ICI]
En quittant Sault, je m'arrète au belvédère de La Gabelle dominant la vallée de la Nesque et me dirige vers le col de N.D.des-Abeilles (1000 m), je quitte la D1 juste après la belle petite chapelle pour descendre vers le hameau de La Gabelle pour remonter au nord vers le Mont Ventoux, par une magnifique petite route sinueuse parmi pis et chênes.
A Flassan, direction le sud vers Villes-sur-Auzon parmi les vignes et les cerisiers, le village perché de Blauvac que je grimpe par sa pente la plus raide (supérieure à 15%) avant de passer le col de Gravezon (269 m) et rejoindre Méthamys, charmant village où nous faisons étapes dans la chambre d'hôtes "Face au Lavoir" dans laquelle nous apprécions l'accueil et le repas de nos sympathiques hôtes.
(50,5 km et 762 m  de dénivelé positif, 1180m négatif)

mercredi 3 juin 2020

Par Saint-Jean-de-Crots

Beauvillard : la chapelle Saint-Pierre et l'ancienne école
 Départ vers 11 heures, avant l'orage qui menace d'éclater. Direction Saint-Jean-de Crots, juste en face de chez nous de l'autre côté de la Durance.
 Après avoir traversé la Durance par la nouvelle passerelle, je longe le lac de Serre-Ponçon jusqu'à l'entonnoir du Boscodon, avant d'entamer l'ascension qui m'offre de beaux panoramas sur l'Embrunais et le lac de Serre-Ponçon. Grimpée vers le hameau de Beauvillard, sa  petite chapelle Saint-Pierre et son ancienne école qui a été remarquablement rénovée, avant d'atteindre Saint-Jean -de-Crots.
  Ensuite, descente vers Crots et le château de Picomtal avant de remonter vers le hameau du Poët, puis descente vers Baratier et la route de La Madeleine pour retraverser la Durance au "Pont Neuf", je passe par la plaine du Roc d'Embrun avant de rejoindre mon point de départ, juste avant que ne se déclenche l'orage !
(30 kilomètres et 592 mètres de dénivelé)

jeudi 28 mai 2020

Pique-nique au lac de Siguret

 Après notre tentative d'atteindre le lac du Lauzet avortée pour cause de chemin entravé par un éboulement, et notre passage au hameau de Moussière, nous nous dirigeons vers le petit lac de Siguret pour y déguster le paysage et notre pique-nique !
 Sur le haut du lac domine la chapelle Saint-Roch (article sur le site web de l'Association de Sauvegarde et d'Etudes du Patrimoine de l'Embrunais, association dont j'en suis le webmestre).

Hameau de Moussière

 Nous devions rejoindre le lac du Lauzet au-dessus de Saint-Crépin pour un pique-nique et une balade, 
 Nous nous attardons pour admirer le beau petit hameau de Moissières qui domine toute la haute-vallée de la Durance.
Nous ne pourrons at teindre le lac du Lauzet, en effet, un éboulement impressionant barre le chemin et nous devons rebrousser chemin en effectuant un périlleux demi-tour entre paroi rocheuse et ravin !

jeudi 21 mai 2020

Trois cols dans le Champsaur

Le Piolit (2464 m), depuis le chemin du collet des Auréous
 Ce jeudi de l'Ascension, je vais grimper !
 Au départ de Chorges, cette randonnée vélo m'emmène dans le Champsaur par le col de Manse (1268 m) et son refuge Napoléon, Ancelle et le col de Moissière (1571 m), deux cols que j'ai déjà franchis à plusieurs reprises. En fait, le but de ma ballade du jour est le collet des Auréous (1643 m), un col que l'on atteint par un chemin pierreux et pentu, situé dans un magnifique site de forêt et prairies au-dessus d'Ancelle. Sans le vouloir vraiment, j'ai poussé l'ascension jusqu'à la retenue d'eau au-dessus d'Ancelle.
 Puis, c'est la descente vers Chorges par la belle forêt du Sapet.
Trois cols franchis , dont un nouveau (le collet des Auréous), ce qui porte à 175 le nombre de cols que j'ai franchi au moins une fois, voir la page "Cent Cols" sur mon site web.
(47,2 kilomètres et 1115 mètres de dénivelé).

lundi 18 mai 2020

Le Pont du Plan, La Chalp deCrévoux

Le torrent du Crévoux, au Pont du Plan (1664 m)
  Première véritable randonnée vélo depuis plus de deux mois, destination la Chalp de Crévoux où Charlotte m'attend au Pont du Plan pour profiter d'un bon pique-nique dans un espace idyllique au bord du torrent du Crévoux.
 Départ du Plan d'eau d'Embrun, direction le Coin de Saint-Sauveur et la montée classique dans le magnifique vallon du Crévoux, traversée du hameau de Praveyral puis La Chalp de Crévoux et la clairière du Pont du Plan. Dans la descente, je traverse le hameau de la Chalp et sa petite chapelle Saint-Jean-Baptiste, puis le village de Crévoux-chef-lieu avant de rejoindre Embrun en passant par le village de Saint-André d'Embrun
(46 kilomètres et 1086 mètres de dénivelé) pas mal pour une reprise !

mardi 12 mai 2020

Balade, route de la Mazelière

Panorama depuis le belvédère de Plat Aiguille
Au dessus de Crots, du hameau de la Montagne jusqu''aux Orres, la belle route de la Mazelière et ses panoramas nous offre son beau décor pour notre première balade après le "déconfinement". Nous apprécions le pique-nique au belvédère de plat Aiguille.