jeudi 7 juillet 2016

La Matheysine, parcours des quatre lacs

Le lac de Monteynard-Avignonnet
Deuxième jour de notre périple en Isère.
 Au départ de la Mure, nous rejoignons les gorges du Drac en surplombant le lac du Monteynard, pour rejoindre Aveillans et ses anciennes mines dont on extrayait le meilleur charbon du monde, l'anthracite du plateau Matheysin, durant plus de mille ans. 
 Puis nous faisons une pause à la "Prairie de la Rencontre" à Laffrey, qui doit son nom au face à face entre Napoléon, de retour de l'Ile d'Elbe et l'armée Royaliste le 7 mars 1815.

mercredi 6 juillet 2016

Le plateau du Trièves

Le village de Prébois, vu du sud
 Nous partons pour deux jours de randonnées vélos, deux boucles dans le département de l'Isère : Le Trièves, et le lendemain, la Matheysine. Le tout par grand soleil, sous un ciel bleu et de fortes chaleurs !
 Ce premier jour, nous partons du hameau de Villars-de-Touage depuis la chambre d'hôtes "Les Agnelles" où l'accueil fut parfait.
 Situé aux portes de la Provence, le plateau du Trièves est encadré de deux sommets emblématiques : le Mont Aiguille et l’Obiou. Cet itinéraire, sillonne cette région qui inspira Jean Giono, tant par sa douceur de vivre que par la beauté de ses paysages. Loin de l’agitation urbaine, ce mélange de nature et de jardins offre une découverte complète de la culture naturelle.

lundi 27 juin 2016

Les marmottes du vallon de Parpaillon

Dans le décor grandiose du vallon du Parpaillon, sur la route mythique du tunnel et du col , nous rencontrons de bien amusantes marmottes

Cascade du Razis, Parcours des fées

La cascade du Razis
Nous emmenons un couple de bons amis de notre Nord natal, en visite chez nous, dans la vallée de Crévoux, pour une balade depuis La Chalp de Crévoux vers la cascade de Razis, le long du torrent du Crévoux où s'installe le Parcours des Fées au départ du Pont du Plan.

mercredi 22 juin 2016

L'abbaye de Boscodon

L'abbaye de Boscodon
Une randonnée que j'affectionne :
 Située sur la commune de Crots à 1150m d’altitude, au cœur d’une sapinière exceptionnelle enserrée dans un écrin de montagnes, l’abbaye est un remarquable monument du XII° siècle, restaurée depuis 1972
 On l'atteint par une route rectiligne  (5, 4 km dénivelé 410 m)depuis les rives du lac de Serre-Ponçon. C'est un des six sites BPF du département des Hautes-Alpes, province du Dauphiné. Au retour, je passe par Crots, sous le château de Picomtal et rejoint Baratier par le hameau du Poët, puis Embrun en longeant la Durance.

samedi 18 juin 2016

dimanche 12 juin 2016

Le col du Granon

En réalité, 2404 m... et je n'étais pas à vélo !  
  Ce dimanche, nous partons pour une balade et un pique-nique au col du Granon, dans la vallée de la Guisanne au dessus de Saint-Chaffrey.
 Situé à 2404 mètres d'altitude, le col du Granon marque le passage entre la vallée de la Guisanne et la vallée de la Clarée. Là-haut, au-dessus des bâtiments militaires, les panoramas sont somptueux vers les sommets des Ecrins vers la Guisanne et la Névachie.

jeudi 9 juin 2016

Saint-Jean-de-Crots

Dans la montée, panorama vers Embrun 
En face de notre appartement, de l'autre côté du lac de Serre-Ponçon, randonnée vélo vers Saint-Jean-de-Crots, petit hameau situé à 1210 mètres d'altitude. En descendant, les cumulus menaçants se transforment en pluie, ce qui me détourne de mon retour par Le Poët et me contraint à emrunter la nationale, néanmoins je prolonge par Baratier, la route de La Madeleine, puis le Roc d'Embrun et la côte Chamois

dimanche 5 juin 2016

Les Radeliers de la Durance

 18ème Reconstitution des radeaux traditionnels utilisés il y a encore un siècle pour descendre le bois vers la Provence. C'est la 18ieme reconstitition historique "Les radeaux de la Mémoire" entre Saint-Clément et Embrun.

vendredi 3 juin 2016

Dormillouse et ses cascades

Arrivée à Dormillouse, la chapelle et le gîte de l'Ecole
 Petite marche vers  l'unique village habité du Parc National des Ecrins. 
 Perché au-dessus d'un verrou glaciaire, Dormillouse surplombe une impétueuse cascade. Son isolement a permis aux Vaudois, les « damnés de Dieu » au Moyen-Age, de s'y réfugier pour fuir les persécutions. Aujourd'hui encore, ce n'est qu'à pied que se découvre ce village chargé d'histoire.