dimanche 31 juillet 2011

Vers le Mont Kemmel

Retour dans le Nord, rien de mieux que de se dégourdir les jambes vers un grand classique: le Mont Kemmel, il fait bon, les paysages sont bien sûrs différents et c'est plus plat ! Cependant, c'est toujours un régal de se balader dans ce beau pays. A signaler l'envol d'une belle escadrille d'oies prématurément en route déjà vers le sud et beaucoup de lapins faisant du cross dans les champs; Les cyclistes, en vacances, sont moins nombreux que d'habitude en ce dimanche matin.
Niewkerke et Dranouter
Hortensias au Mont Kemmel

Sur les liens ci-dessous :


vendredi 29 juillet 2011

lundi 25 juillet 2011

Col de la Pousterle (1763 m)

Au départ de La-Roche-de-Rame, le Col de la Pousterle (1763m) permet le passage entre la vallée de la Gyronde au Nord en Vallouise à la vallée du Fournel au Sud. Panoramas sur la Vallouise, le Pelvoux et le Glacier Blanc, La Barre des Écrins , La magnifique vallée du Fournel. Une route étroite, en partie en caillou, des pentes très fortes. Je termine par le petit col nommé "Les Collets" (1060m) au dessus de l'Argentière-La-Béssée.
Du Col de la Pousterle (1763m), Panorama sur le Massif du Pelvoux, la Barre des Ecrins et le Glacier  Blanc
32 kilomètres de randonnée pour 875 m de dénivelé positif
Après avoir longé la Durance et admirés les kayakistes, je m'engage vers la Vallouise, aux Vignaux, après la traversée du pont sur la Gyronde, la route s'élève tout de suite, la montée principale va durer près de 9 kilomètres à 8%, Prendre à gauche aux Alberts (Station de ski de Puy-Saint-Vincent 1400), après un court tronçon un peu moins raide, la route va reprendre à 7% puis 9%, la route devient plus étroite, puis le dernier kilomètres en caillou, le col proprement-dit est atteint par un sentier très praticable(1763  m).
Après avoir admiré les sommets des écrins, on traverse une zone plane pour déboucher sur la splendide vallée du Fournel. La descente périlleuse sur une route en caillou sur plus de 4 kilomètres avec une pente à 10%. Puis ce sera la descente sur une petite route macadamisée en corniche sur le fournel jusqu'à l'Argentière (970 m) que l'on rejoint par le petit col nommé "Les Collets" (1060 m)comptant pour les "Cent Cols".


Le Prey d'Aval (1642m)
Les Alberts (1377m)

Sur les liens ci-dessous :

L'album photo de la randonnée
Le tracé GPS du parcours sur Openrunner


vendredi 22 juillet 2011

François-René Duchâble, un pianiste extraordinaire

De passage à Lorgues dans le Var,, Nous avons la chance de rencontrer François-René Duchâble, ancien concertiste de renommé internationale...et son triporteur.

Le concertiste François-René Duchâble et son triporteur

François-René Duchâble annonce le 31 juillet 2003 qu'il met un terme à sa carrière de concertiste (décision prise au milieu d'un concerto), et ce en dépit d'un talent rare qui l'inscrit dans la tradition des grands virtuoses français du xxe siècle. Il nuance néanmoins sa décision : « Pourquoi me priver de quelques spectacles de plein air, de son et lumière, de l'action sociale, de participations à des spectacles poétiques ? ». Il fête alors sa retraite en jetant à deux reprises une carcasse de piano (pas un vrai) depuis un hélicoptère dans les lacs d'Annecy et de La Colmiane, où il va alors se produire régulièrement, lors des estivales du Conseil général des Alpes-Maritimes, avec l'orchestre régional de Cannes-Provence-Alpes-Côte-d’Azur. L'immersion du piano (celui de Vladimir Horowitzpar exemple !) représente en quelque sorte un baptême « purificateur » qui signe sa rupture définitive avec le système élitiste. Toujours selon ses propos : « À côté de ce baptême, il y a une incinération » après un ultime récital ou il brûle son costume de scène « la queue-de-pie qui symbolise la Carrière, la Compétition, la Concurrence ». Il déclare qu'il fera à la place des concerts informels en France avec un clavier électronique
Plusieurs évènements majeurs ont émaillé ses trente ans de carrière ; trois rencontres décisives : avec Rubinstein en 1974, Karajan, puis Jacques Chancel, Erato en 1980, et enfin, en 1988, quand une intégrale des concertos de Beethoven en deux soirées lui est proposée. Grand cycliste, grand marcheur, il vit aujourd'hui près d'Annecy.
Bien sûr, ce grand pianiste vient rejoindre mon blog des drôles de vélos

video

jeudi 21 juillet 2011

De Lorgues vers l'abbaye du Thoronet

Au départ de Lorgues dans le Var, au sud du Verdon et de Gradignan, 56 kilomètres à travers les vignobles et oliveraies, Lavande, cactus et figuiers bordent notre route passant par la chapelle Notre-Dame de Benva et ses fresques remarquablement conservées, Entrecasteaux et son imposant château, le village de Carcès et ses fresques historiques en trompe l'oeil, le lac de Carcès et la magnifique abbaye cistercienne du Thoronet, un des six sites BPF/BCN du Var.
57 kilomètres et un dénivelé positif de 610 mètres.
L'abbaye cistercienne du Thoronet
Vignobles du cote de Provence
Entrée dans le village d'Entrecasteaux
Chapelle Notre-Dame de Benva
Le ch^teau d'Entrecasteaux
Le lac de Carcès
Fresque historique à Carcès

Sur les liens ci-dessous :

L'album photo de la randonnée
- Le tracé GPS du parcours


jeudi 14 juillet 2011

Les Traverses de Saint-André d'Embrun

Jour de fête nationale, je m'en vais faire les traverses de Saint-André, Très agréable randonnée en balcon sur la Durance.
De Château-de-Caléyères, sur la route du Mont Guillaume, je descends sur Embrun fièrement bâtie sur son roc  d'où émerge la flèche de la Cathédrale Notre-Dame du Réal et la Tour Brune. Après avoir traversé le petit village de Baratier, la route s'élève en corniche sur la rive gauche de la Durance, offrant de magnifique panoramas. On peut voir plus bas les rafts, kayaks et hydro speeds s'adonnant aux joies de l'eau-vive.
(45 km, dénivelé de 540 m en montée et 970 m en descente)
La route s'élève en corniche sur la Durance
Embrun, perchée sur son Roc
Chalvet, je croise un troupeau de moutons
Sur les liens ci-dessous :

Le profil altimétrique 540m en montée, 970m en descente

samedi 9 juillet 2011

Le Col de Vars (2108m) depuis Embrun

Depuis Château-de-Caléyères, au dessus d'Embrun,  quelques jours avant le Tour de France, Je passe par Chateauroux-Les-Alpes  et Guillestre pour effectuer la belle ascension du col de Vars (2108m). Pour le retour, j'emprunte la belle petite route des traverses de saint-André d'Embrun, en corniche sur la Durance pour terminer au plan d'eau d'Embrun.
89 kilomètres et 1682 m de dénivelé positif dont l'ascension du col 1220 m en 25 kilomètres.
Le refuge Napoléon à 2 km du col (ici, pris dans la descente)
Col de Vars (2108m)
Avec plus de 1000 m de dénivellation au départ de Guillestre, le Col de Vars est un des grands cols des Alpes, situé sur la fameuse "Route des Grandes Alpes", il marque la limite entre le département des Hautes-Alpes et celui des Alpes de Haute-Provence. La montée proprement dite s'effectue en deux temps, le premier troçon, long de 9 km étant le plus difficile.
Le Col de Vars est un des 7 cols faisant partie du Brevet des 7 Cols Ubayens . J'ai déjà franchi : le Col d'Allos (2244m), le Col de la Cayolle (2326m), le petit et difficile Col de Pontis (1301m) et le Col Saint-Jean (1333m) que j'ai déjà franchis, il ne me restera que  la Bonette (2715m) et Saint-Anne !
Le profil de la randonnée
La Durance
Dans la montée du col

Sur les liens ci-dessous :

- L'album photo de la randonnée


vendredi 1 juillet 2011

Dans la Vallée de Freissinières

Cascade à Dormillouse (1450m)
Aujourd'hui, splendide randonnée vers la vallée de Freissinières dans laquelle se sont réfugiés les Vaudois au XVIè siècle.
De Saint-Clément-sur-Durance, nous nous dirigeons vers Réotier et la belle  et difficile cote de Champcella surplombant la Durance. Les panoramas sont magnifiques. Puis, après le verrou glaciaire de Pallon,  nous nous engageons dans la haute vallée de Freissinières, traversons ses hameaux pour atteindre le pied de Dormillouse dans le Parc National des Ecrins. Nous longeons la Biaysse et sommes entourés de cascades. . 50 kilomètres A/R et 940 mètres de dénivelé.


La Durance vue de la cote de Champcella

Départ de Saint-Clémént-sur-Durance (872m)
Réotier (1000m)
Hameau des Viollins (1258m)
Freissinières (1181 m)
Les fontaines ne manquent pas dans les Hautes-Alpes !
Sur les liens ci-dessous :

- L'album photo de la randonnée
Le tracé GPS du parcours