dimanche 17 juin 2012

Vers Mesen (Messines), une fin d'après-midi dominicale

Eglise de Mesen (Messines)
 Du soleil, du beau temps, il faut en profiter ! je termine ce bon dimanche par une balade de 45 km vers Mesen (en français, Messines) dans la belle campagne, juste derrière chez moi. 
 A noter une rencontre sympathique avec un cyclotouriste non loin de la maison. Mesen fut un des hauts-lieux des durs combats lors de la Première Guerre Mondiale quand les néozélandais s'illustrèrent lors de la seconde Bataille de Messines en 1917. Les descendants néozélandais, les ressortissants du Commonwealth et les britanniques viennent en nombre   à Mesen  en souvenir de cette grande page de notre histoire.
 L'église de Mesen (reconstruite après la guerre) possède une crypte à visiter sans faute. Sur d'autres messages de ce blog, je parle de Messines et de son histoire.

La belle campagne des Flandres

La Bataille du Canal à Comines
26-27-28 mai 1940

 Le 25 mai 1940, Lord Gort, Chef du Corps expéditionnaire britannique décidait de placer l'extrême urgence les 5e et 50e divisions sur le canal Comines-Ypres face à trois divisions allemandes du groupe B de Von Bock qui s'apprêtaient à pénétrer dans une brèche du front et ainsi menacer le corridor de repli des troupes vers Dunkerque.
Mémorial de la Bataille du Canal à Comines
 A l'aube du dimanche 26 mai, les 13e et 143e brigades prennent position le long du canal entre Comines et Houthem, la bataille de Comines avait commencé.
 La fin de la journée fut marquée par le lancement de l'opération Dynamo destinée au réembarquement du corps expéditionnaire britannique.
 Le lundi matin 27 mai, les troupes britanniques subissent les assauts des trois divisions allemandes qui franchissent le canal en fin de matinée. Ce n'est qu'en début de soirée que deux contre-attaques seront lancées pour dégager les troupes menacée d'encerclement. AZprès de violents combats durant une partie de la nuit, les allemands seront repoussés le long du canal.
 Mardi 28 mai, malgré les mauvaises conditions atmosphériques les assauts allemands se multiplient sur le front sans toutefois parvenir à le percer. 
 Profitant de l'obscurité les troupes britanniques décrochent en bon ordre pour rejoindre Dunkerque.
L'initiative de Lord Gort et la vaillante résistance de son Lieutenant-Général Alan Brook, Chef du 2e Corps sur le Canal Comines-Ypres auront été une des raisons de la réussite de l'Opération Dynamo à Dunkerque.          Mais l'horreur de la guerre aura fait subir à la région cominoise une nouvelle moisson de 235 Britanniques auxquels il faut s'ajoutent le double d'Allemands et 30 civils.

Cultures
Rencontre


Sur les liens ci-dessous :

Le diaporama 
L'album photos de la randonnée 
Le parcours enregistré sur GPS

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire