lundi 17 juin 2019

Les Traverses de Saint-Clément

La Durance depuis les Traverses de Saint-Clément
Depuis Embrun, par Châteauroux-les-Alpes en rive droite de La Durance, je rejoins le village de Saint-Clément où je traverse la Durance.
 La route s'élève ensuite en balcon sur la rive gauche pour rejoindre Saint-André d'Embrun et retourner sur Embrun. Une balade classique et bien agréable appréciée des cyclistes venant séjourner dans l'embrunais. J'évite de justesse l'orage qui s'annonce ! 
(39 kilomètres pour 455 mètres de dénivelé)

dimanche 9 juin 2019

Les radeaux de la Mémoire


Ce dimanche, 21ème reconstitution historique de la descente de la Durance : "Les radeaux de la Mémoire".

Histoire des Radeliers

 La Durance permettait autrefois d'acheminer du bois jusqu'à la Méditerranée, soit 260 km de navigation. Ces différentes embarcations transportaient le bois (mélèzes, épicéas, sapins) qui servaient à la fois à fournir en matériaux les chantiers navals et les chantiers de construction dans les grandes agglomérations jusqu'à la fin du XIXème siècle.
 Les radeaux étaient constitués de pièces de bois reliées les unes aux autres, par des liens végétaux autrement appelés "réortes". C'est à l'arrivée et au développement du chemin de fer que, petit à petit, cette pratique fut abandonnée et fît disparaître ce métier ancestral.
 C'est ainsi, en souvenir de ces "marins d'eau douce" que des passionnés ont créé l'association "Les Radeliers de la Durance" pour témoigner de ce métier historiquement périlleux. Chaque année, l'association organise deux journées de commémoration en retraçant et en faisant découvrir l'histoire de cette activité autrefois primordiale pour le commerces de nos vallées.

mercredi 29 mai 2019

Voyage vélo à Forcalquier

 Je rejoins Forcalquier à Vélo avec une étape à Peipin au sud de Sisteron où je retrouve Charlotte. Le lendemain par la vallée du Jabron, je franchis la Montagne de Lure et nous séjournons quatre jours au sud de Forcalquier, à La Margotte, ancienne ferme de Jean Giono, depuis laquelle, nous effectuons 3 belles randonnées.
(5 jours de vélo 297 kilomères et 4860 mètre de dénivelé)

Les étapes du voyage à Forcalquier :

mardi 28 mai 2019

Par Banon et Ongles, au pied de la Montagne de Lure

Au départ de La Margotte, Ancienne ferme de Jean Giono
 Aujourd'hui, destination le nord de Forcalquier au sud de la Montagne de Lure, les hautes plaines provençales avec en hors d'œuvre les Rochers des Mourres, le petit village de Fontienne et sa belle église romane, agrémentée de son clocher-mur, avant d'entamer la descente vers le village de Saint-Etienne-les-Orgues au pied de la Montagne de Lure. Parmi ces beaux paysages, je rejoins le village d'Ongles, le premier village de Provence à accueillir d'anciens harkis.
 Puis ce sera Banon sa vieille cité médiévale et sa célèbre librairie "Le Bleuet" son fameux fromage de chèvre enveloppé dans des feuilles de chataîgner et ses spécialités charcutières : les "Brindilles".
 Je me dirige ensuite vers le col de Val Martine (649 m) et le petit village perché de Revest-des-Brousses avant d'atteindre Saint-Michel-l'Observatoire et revenir à mon point de départ: La Margotte.
(68 km et 977 m de dénivelé)

lundi 27 mai 2019

Le marché de Forcalquier

 Lundi, nous partons vers Forcalquier, c'est le jour du marché qui étale dans toute la ville ses parfums et ses couleurs. C'est le rendez-vous hebdomadaire des producteurs, artisans et gens du pays...ambiance garantie ! Départ sous le beau soleil et retour sous la pluie.

dimanche 26 mai 2019

Manosque et la chapelle de Toutes Aures

Depuis la chapelle de Toutes Aures
 En ce jour de la Fête des Mères, Charlotte et moi quittons La Margotte, l'ancienne ferme de Jean Giono, pour une boucle vers Manosque sa ville natale.
 Après avoir franchi le col de la Mort d'Imbert (591 m), nous traversons la vieille cité de Manosque ses rue tortueuses aux petites places sans symétrie agrémentées de fontaines.
  Nous grimpons vers la chapelle Saint-Pancrace entourée de genets et d'oliviers, appelée aussi Chapelle de Toutes-Aures (à tous les vents) perchée sur une colline nous offrant un panorama étendu sur le Luberon, Manosque, la vallée de la Durance, le plateau de Valensole et les Préalpes de Digne. 
 Pour rejoindre le petit village de Pierrevert, réputé pour ses vignobles, nous empruntons le GR 4, sentier abrupte et rocailleux qu'il sera bien difficile à descendre avec nos vélos !
 La pluie menaçante nous forcera à élever l'allure pour remonter sur Forcalquier, puis le ciel se dégagera en fin de randonnée !
(50 km et 807 m de dénivelé)

samedi 25 mai 2019

Le Prieuré de Salagon à Mane

 Nous profitons de notre voyage à Forcalquier pour visiter le Prieuré de Salagon, Un trésor du patrimoine en Haute Provence, classé dans son ensemble Monument historique en 1981, l'église de Salagon constitue avec le monastère de Ganagobie l’un des témoignages les plus remarquables de l’époque médiévale dans la région.
 Le prieuré abrite depuis 1981 le musée départemental ethnologique de la Haute-Provence. Voir sur ce lien. Il est aussi remarquable pour ces jardins.

vendredi 24 mai 2019

De Sisteron à Forcalquier par la Montagne de Lure

A l'approche du Signal de Lure
 Deuxième étape de mon voyage vers Forcalquier où je retrouverai Charlotte, je quitte Sisteron, rejoins la vallée du Jabron et entame la longue ascension de ma Montagne de Lure (1745 m), soit une ascension de 9lus de 1300 mètres. La route s'élève régulièrement avec une pente qui s'établit entre 6 et 7 % pendant 20 kilomètres.
 La montée coté nord comporte 4 longs lacets dans la magnifique hétraie du de la Fayée et 2 cols : le col de Saint-Robert (908 m), et le Pas de la Graille (1597 m) avant d'atteindre le Signal de Lure (1745 m) et son décor sec et aride rappelant le Mont Ventoux.
 Là-haut, le froid m'attend, la descente en beaux lacets passe par le Pas de Saint-Barthélémy (1704 m) et la petite station de ski de Lure. Je me détourne vers le Prieuré de Notre-Dame de Lure au fond d'une combe à 1236 m d'altitude. On y retrouve la vocation forestière et pastorale de l'ordre de Chalais dans ce modeste monastère construit vers 1165 par les moines de Boscodon.
 Poursuivi par le froid et la pluie, je continue la descente par Saint-Etienne-les-Orgues, me détourne vers le petit village perché de Limans avant de rejoindre Forcalquier et La Margotte, ancienne ferme de Jean-Giono, Odile notre hôtesse nous y réserve un accueil chaleureux et inoubliable, je vous conseille vivement cette chambre d'hôtes.
(82 kilomètres et 1626 m de dénivelé).

jeudi 23 mai 2019

D'Embrun à Sisteron par Chorges et La-Motte-du-Caire

Départ d'Embrun
 Dernier week-end du mois de mai, nous partons dans les Alpes-de-Haute-Provence pour un séjour à La Margotte, entre Forcalquier et Manosque, dans l'ancienne ferme de Jean-Giono.
 Je pars à vélo depuis Embrun pour rejoindre Chorges, je ferais étape à Peipin au sud de Sisteron, Charlotte m'y  rejoindra à l'Oustaù doù Pichoun Blu, une chambre d'hôtes que je vous conseille vivement, dans laquelle Monique vous réservera un accueil des plus chaleureux.
 Cette première étape passe par Chorges, le col Lebraut (1110 mètres) sur les hauteurs du lac de Serre-Ponçon. Ensuite, je rejoins Embrun par Espinasses, le col de Sarraut (980 m)) et la vallée du Grand Vallon. Traversée des villages de Gigors, Faucon-du-Caire la Motte-du-Caire, Nibles avant d'atteindre Sisteron par la Baume. Ensuite, je rejoins le petit village perché de Peipin sur la route Napoléon. 
(82 kilomètres et 1225 mètres de dénivelé positif).

dimanche 19 mai 2019

Crévoux par la forêt du Méale

Dans la forêt du Méale
 Dimanche nuageux, dimanche pluvieux, néanmoins un beau dimanche, nous partons nous balader à Crévoux en passant par Saint-Sauveur et le hameau des Gaillards pour rejoindre le petit village de Crévoux par la route forestière du Méale noyée dans les nuages, ce qui nous offre une certaine magie.